PAR-DELÀ LES MONTAGNES HALLUCINÉES

SESSION 1

Arrivé à New York

Après les entrevues, dans la chaleur étouffante de l’été à New York, les investigateurs sont de retour à New York le 1 septembre 1933. Ils ont l’opportunité de rejoindre l’expédition Starkweather-Moore (E.S.M.), et d’en apprendre un peu plus sur l’expédition de l’Université Miskatonic, qui les a précédés. Le Professeur Connery fait quelques recherches sur l’expédition qui à mal tourné. Il lira le rapport du Professeur Dyer et visitera la collection du musé de l’université.

L’expédition appareille en septembre et sera de retour avant juillet.
Elle bénéficie d’un financement propre et ne dépend d’aucune université.
Les objectifs des membres de l’expédition sont l’exploration et la découverte, et non pas une recherche scientifique minutieuse.
La plupart de leur explorations seront réalisées par voie aérienne.
Ils ont l’intention de retourner sur plusieurs des sites visités par l’expédition Miskatonic.

Selon toute vraisemblance, les investigateurs proviennent d’horizons assez différents. Les investigateurs sont*Ford Connery,* un professeur d’archéologie à l’Université Miskatonic et ami du professeur Moore, Diamond Murray ambassadeur du peuple du nord et spécialiste de l’occulte Brian Smith un vétéran de la Grande Guerre avec expertise en mécanique avionique et*Katharina Lane* Journaliste du New York Times qui a couvert la débandade d’Al Capone à Chicago.

1 Septembre 1933 – Alors qu’ils arrivent à l’hôtel Amherst, un vieux bâtiment sur quatre étages coin 8ième avenue et 44ième rue Manhattan, ils reçoivent une note du Professeur Moore leur demandant de faire un brin de toilette et de venir le rencontrer sur le navire S.S. Gabrielle.

S_S__Gabrielle.jpg

Ils rencontre à bord le Professeur Moore qui les accueille dans le Mess Hall. Il semble débordé sous les préparatifs. Il reste 14 jours avant le départ. Moore leur explique que tous les 30 membres de l’expédition se réuniront à tous les matins dans une salle de l’hôtel afin de répartir les tâches de tous le monde.

Moore leur présente ensuite le guide de l’équipe polaire Peter Sykes qui prend les mesures et essayages pour les tenues polaires. S’en suit les examens médicaux par le Docteur Greene et la journée se termine chez un Dentiste à Manhattan.

2 septembre 1933- La totalité des membres de l’expédition se retrouve le matin suivant à huit heures, dans la salle Rose de l’hôtel Amherst. C’est la première fois que tous sont réunis en un même lieu. Plusieurs longues tables ont été dressées, et un petit-déjeuner est prêt, disposé sur un buffet sur le côté.

Starkweather et Moore arrivent quelques minutes après huit heures. James Starkweather vient se placer debout, face à l’assemblée. Grand et charismatique, il ressemble beaucoup à la figure populaire de l’aventurier romantique. Ils explique que le S.S. Gabrielle partira de New York le 14 septembre, passera par le canal de Panama jusqu’à Melbourne, Australie. Une fois réapprovisionné, nous mettrons cap vers le sud afin de faire le premier camp de base sur les rives de la mer de Ross. Le plan est de quitter l’Antarctique avant le 1er Février 1934, en espérant avoir retrouvé les restes de l’expédition de 1930.

Starkweathr.jpg

Moore, plus académique, commence à assigner des tâches. Le mécano devra aller à Trenton au New Jersey s’occuper des trois Boeing 247 qui seront démonté et monté dans les cales de la S.S. Gabrielle. Venkman se voit remettre des listes d’inventaires à vérifier dans les docks avant d’être monté à bord. On doit également monter des cages pour les chiens de l’équipe de traîneaux.

Puis, Moore demande une tâche spécial au Professeur Connery, d’aller rencontrer et de s’occuper ,le 6 septembre, du Commandant J.B. Douglas. Celui-ci est le même capitaine du brig de l’expédition Misktanonic de 1930. Douglas déteste la publicité et les journalistes qui ont envahit l’hôtel. Il logera secrètement dans un autre endroit jusqu’au départ.

Venkman se rencontre que l’Expédition semble affligé de plusieurs petits incidents, incluant des items mal étiquetés ou manquants, des cages à chiens ne sont pas de la bonne grosseurs, etc. Il doit passer à nouveau des commandes à des fournisseurs, et ce, le plus tôt possible.

3 Septembre 1933 – Un article de journal parait faisant état que le Commandant Douglas Rejoint l’Expédition. Les dirigeants de l’expédition ne sont pas très heureux d’apprendre qu’il y a eu une fuite d’information. Le reste de la journée consiste aux tâches assignés par Moore.

4 Septembre 1933 -
Aux petites heures du matin, les Investigateurs sont réveillés par Starkweather qui cogne à la porte de Moore. « Moore! Debout, Bon Dieu! Réveillez-vous! Moore! » Ils n’ont jamais vu James Starkweather dans cet état. Le journal du matin semble indiquer qu’une autre Expédition en départ de New York, vers l’Antarctique, celle-ci dirigé par Acacia « THE SHARK » Lexington, une rivale de longue date de Starkweather. Elle semble vouloir être la première femme à mettre le pied sur la Glace, accompagnée de toute une équipe de photographes, cinéastes, etc…

Starkweather blâme Lexington pour tous les problèmes de ses préparatifs. Starkweather qui ne voulait aucune femme à bord car elles peuvent être source de distraction crie à Moore « Accélérez le planning, Moore! Nous partons le neuf. Le neuf, Moore! Faites le nécessaire! « Et d’autre part, Moore… Trouvez-moi une femme! »

Afin de garder l’attention de la presse et faire plaisir à Starkweather, le Professeur Moore engage deux femmes dans l’Expédition, Miss Charlene Whitston, une botaniste, intellectuelle qui avait été refusé durant les entrevues, et la journaliste Katharina Lane, du New York Times, qui s’assurera d’archiver les moments forts de l’expédition et communiquer via radio les avancés.

Une érudite vient rétablir l’équilibre dans l’expédition Starkweather, est la une d’un article paraît le même jour.

Mauvais présage – en fin de journée, de retour à l’hôtel, un homme s’approche d’un pas et remet à l’un des investigateurs une lettre. « Excusez-moi monsieur, un gars dans la rue m,a donné une pièce pour vous remettre ceci. » À l’intérieur de l’enveloppe se trouve une lettre, gribouillée à l’encre. La note contient un mystérieux avertissement de ne pas voyager sur la glace et supplie de ne « pas réveiller celui qui dort » signé seulement « Un Ami ». La note averti que s’ils y vont, tous allaient mourir, incluant l’auteur de la note.)

Smith le Mécano de l’expédition, à la base de Trenton, remarquera un étrange homme dans une luxueuse voiture noire, l’observant pendant qu’il démonte le moteur d’un Boeing. Lorsqu’il s’approche, celui-ci, plutôt calme quittera. Le mécano a le temps de prendre le numéro de plaque. Après des recherches, il s’agit d’une voiture louée, par un homme du nom de M. Sothcott. Un nom Germanique.

5 Septembre 1933 - La nouvelle tombe! Le 6 septembre, à l’aube, dans la presse matinale. MEURTRE D’UN CAPITAINE AU LONG COURS. B. DOUGLAS, cinquante ans, a été repêché la nuit dernière non loin de Battery Park. Il a été ramené sur la berge par deux marins. Il avait perdu connaissance après avoir été agressé par une ou plusieurs personnes non identifiées…

Le Capitaine Douglas qui voulait rester discret est mort! Starkweather et Moore sont introuvable au déjeuner! Une MEUTE de journalistes se pointent à l’hôtel!

Comments

EricTheGM EricTheGM

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.